Blanches

de Fabrice Melquiot


Mise en Scène : Rosemary Fournier & Jean-Paul Viot

Présentation

affiche Blanches Nous avons cherché une histoire qui fait se rencontrer l’enfant et l’adulte, une histoire qui ouvre des passerelles entre la vieillesse et l'enfance, la mémoire et le désir de transmission.

Nous avons rencontré dans “Blanches” les mots de Fabrice Melquiot ; ils expriment avec pudeur et légèreté une très belle relation de complicité entre une grand-mère (Blanche) et sa petite fille (Ouais). Par cette attention ludique et bienveillante qui les unit, Ouais découvre dans les actes malicieux et les propos impertinents de Blanche, la vie et ses épines.


Peu à peu, cette relation d'apprentissage va s'infléchir pour quasiment s'inverser. D'apprentie, Ouais devient guide, par ses yeux et ses manières d'enfant elle va résister à cette mémoire qui flanche, elle va tout faire pour sauver la tête de mémé qui se défait comme la dentelle de sa robe


La pièce est touchante et tendre, elle offre avec humour une belle philosophie de la vie.

Aide à la navigationPlan du site© Gaspard Viot 2007